LA FAILLE

      

 

 

 

  LA  FAILLE   

 

Avant de venir sur la planète bleue,
je n'avais qu'une certitude...
Mon INVINCIBILITE...
Mais il y avait une Faille dans mon Armure.

Maintenant, Terrien... tu vas assister au terrible face à face
qui eut lieu entre mon Frère Arhiman et moi- même
il y a des  millénaires dans le jardin d'Eden...

Toutes les passages écrits en rose clair sont les pensées de Lucifer...

 Un Vigilant a fermé la porte de l’espace clos de notre "laboratoire"
où Elle ne pénétrait jamais et là, mon Frère a laissé éclater sa colère…
-Mon Bien-Aimé Frère… dois-je te rappeler pourquoi nous sommes ici
sur la Planète Bleue ? Dois-je te rappeler notre Mission ?
Dois-je te rappeler
qui Nous sommes ?
Me transperçait comme un glaive de feu son regard mais je n’avais
nullement l’intention de m’en laisser conter sous prétexte qu’il était mon Ainé...
-Je ne saisis pas pleinement le sens de toutes tes questions… Me prendrais-tu pour un insensé ?
Il s’était, ce jour-là, paré de ses plus beaux atours…
L’Immaculé était sa couleur…
Blanche sa longue cape, festonnée de fils d’or,
retenue par une flavescente fibule surmontée d’une étoile à 7 branches…
opalescents ses brodequins sertis de rutilantes pépites d’or,
superbe sa dalmatique aux manches incrustées
de gemmes adamantines que resserrait à la taille un baudrier damasquiné de pierres précieuses d’où fusait une longue épée flamboyante au pommeau finement ciselé gravé de ses armoiries, arachnéens symboles héraldiques entrelaçant une lettre incisive : son Initiale.

                              
Depuis toujours, mon Frère me vouait une admiration sans limites mais également,
une jalousie taillée dans la même mesure. Pour Lui, j'incarnais le Chevalier
dans toute sa splendeur mais il rêvait de me surpasser arborant avec panache
une silhouette altière qui lui conférait la plus majestueuse des prestances,
une noblesse presque irréelle… tout en lui aussi n’était que perfection,
la pureté de ses traits, sa longue chevelure d’une blondeur radiante et ses yeux…
ah ses yeux… bleu-nuit pailletés d’or… comme si toutes les étoiles du firmament
étaient tombées dans le filet de son regard.

Oh Terrien... même ce jour-là
où je sentais pourtant sourdre en lui l’orage qui grondait,
je ne pus m’empêcher de l’admirer encore et malgré tout…
dernière image resplendissante que j’ai gardé de lui
dans le Paradis de l’Eden qui allait se transformer en enfer.
-Loin de moi l’idée de te prendre pour un insensé ! Seulement…
il est de mon devoir de te mettre en garde... poursuivit-il.
Tremblante de colère était sa voix.
-De quoi donc veux-tu me mettre en garde ?
-C’est bien ce que j’appréhendais… tu n’es même pas conscient
de ce qui est en train d’advenir ou alors… tu fais semblant de ne pas l’être !!!
-De quoi m’accuses-tu à la fin ?
S’approcha de moi à toucher mon visage Arhiman :
-Tu n’aurais donc vraiment rien à te reprocher ?
-Absolument rien !
Me vrillait jusqu’à l’âme son regard perçant que je parvenais difficilement
à soutenir parce qu'inexplicablement, je me sentais fautif. Luttant de toutes mes forces contre son ascendant, je m’aperçus alors avec stupeur qu’il essayait de sonder le champ de mes pensées. Or, si nous possédions tous les deux cette faculté, Arhiman excellait en la matière…
 

Je tentais vainement d’enclore mon esprit dans un mur protecteur invisible…
terrible joute psychique que nous nous livrâmes ce jour-là… duel sans merci…
lui pour m’atteindre, moi pour lui sceller mes pensées… et son verdict tomba impitoyable :
-Faut-il que tu aies quelque chose à cacher pour lutter à ce point contre moi…
mais j’ai toujours su lire en toi comme dans un livre ouvert. Malgré ton Haut
Degré d’Initiation, il te manque quelque chose. C’est l’Expérience
qui te fait défaut ! Tu n’as pas connu, comme moi, les Grandes Mutations
lorsque la Chair Vénéneuse régnait encore en maîtresse sur Altamir…
ALTAMIR… C’est là que notre Vénérable Concepteur avait exilé
son Frère Zakan,voué au mal et à la destruction, pensant qu’un peu d’isolement
l’inclinerait à préférer la Subtile Lumière plutôt que l’Ombre Perfide…
peine perdue !!! Zakan avait transformé la Planète émeraude en un gigantesque lieu de débauches ! Ce n’était que bacchanales, saturnales, lupercales, orgies en tous genres ! Crimes et vices y régnaient en maîtres !

Tableau de Boris VALLEJO


En ce temps-là, nous, les Dignes Fils de la Lumière, étions fixés sur Altaïr la Jaune.
Un réchauffement subit de notre Astre nous obligea à transhumer sur Altamir.
Tu connais cette épopée tragique inscrite dans notre Cosmogonie, perpétuée par
la Tradition… tu n’ignores point le combat titanesque que nous livrâmes
aux Fils de l’Ombre. Nous dûmes en exterminer un grand nombre afin que s’instaure
notre Théogonie basée sur la Puissance Lumineuse de l’Esprit.
Lorsque tu naquis, l’existence sur Altamir était déjà conforme à nos lois actuelles.
Tu n’as pas été confronté, comme moi, à la vision d’épouvante
de créatures démoniaques avilies par la bassesse et la veulerie.
Tu ignores les effets maléfiques qu’engendre la chair indisciplinée.
Ton innocence en la matière fait que justement je dois te mettre en garde.
C’est mon devoir. Car là, sans t’en apercevoir, tu es en train de t’attacher à…
cette créature. Mais connais-tu au moins le sens du mot "Attacher" ?
Se tut un instant Arhiman vrillant toujours plus profondément son regard dans le mien…
Je tiens donc à te rappeler que si nous sommes sur la Planète Bleue,
c’est pour mener à bien une Mission… expérimentale.

Nous avons créé la faune et la flore. Nous avons conçu un être de sexe féminin conforme génétiquement à ce que nous attendions. Cet être est le premier maillon d’une longue chaîne… vivront ici des êtres dont nous serons les Maîtres Souverains comme sur Altamir… ILS SERONT CE QUE NOUS EN FERONS ET "PRESQUE"... CE QUE NOUS SOMMES… des êtres dénués de basses faiblesses sachant dompter leurs pulsions, maîtriser leurs émotions, juguler leurs sentiments et les deux démons qui en découlent… Ainsi est la Loi… et ce qui est valable dans notre galaxie l’est aussi… ici. Me suis-tu ?
Je sais très bien pourquoi nous sommes venus sur la Planète Bleue...
mais pourquoi est-ce que j'éprouve ce malaise insidieux ?
Ma poitrine battant à tout rompre, j'ai pointé mon index orné d’un anneau d’or
surmonté d’une superbe émeraude rutilante sur le coeur de Arhiman...

Tableau de Heather  BRUTON
-Pas vraiment mon Frère… à dire vrai… je ne saisis pas très bien le sens de tes propos… du moins en ce qui me concerne ! Où veux-tu en venir ?
Balaya d’un revers de main sa longue crinière blonde le Prince Ténébreux…
se détourna de moi, fit quelques pas pensif…
-Très bien… Je disais donc que ta créature est le maillon d’une longue chaîne.
Dans quelques lunes, lorsqu’elle sera pubère, il me faudra procéder à l’opération
qui consiste à inséminer en elle 2 germes afin qu’elle donne naissance
à 2 êtres de sexe opposé…
Toi, tu t'occupes des Âmes et moi des corps.
A chacun son domaine. Or, je t’ai surpris tout à l’heure dans une posture
bien équivoque… ! tranchant devint le ton, cassants les mots qui sortaient de sa bouche…
De tels comportements n’ont pas lieu dans notre Caste ! Ils sont proscrits donc inexistants.
Si tu désires me poser des questions pour éclairer quelques points qui pourraient
te sembler obscurs… je suis à ta disposition.
-Mon Bien-Aimé Frère… je crains fort que tu ne te sois mépris
sur mon involontaire attitude dont je fus moi-même le premier surpris.
Mais certes… certes si tu peux éclairer ma lanterne…
pourquoi l’enfant m’a-t’elle pris la main alors que nous nous promenions ?
Pourquoi m’a-t’elle sauté au cou lorsque je lui ai tendu un fruit
et pourquoi a-t’elle déposé ses lèvres sur ma joue.
Ces gestes qui n’ont effectivement pas cours dans notre monde
m’ont quelque peu… désorienté et déstabilisé, j’en conviens.

Tableau de Jonathon EARL BOWSER

Longuement m’a dévisagé Arhiman avant de répondre :
-Le corps physique… de par sa constitution complexe…
est naturellement enclin à se laisser dominer par des sensations étranges
qu’il éprouve lorsqu’il n’est pas maître de lui.
Nous nommons ces "choses" EMOTIONS et SENTIMENTS…

pour une créature primaire, cela se traduit par des démonstrations…
des éclats de rire ou des larmes, par exemple, bien sûr, tu n’en as jamais vu sur Altamir…
chez nous, cela n’existe pas. Nous ne pleurons pas lorsque nous avons mal
ou lorsque nous sommes heureux puisque nous avons appris à TOUT maîtriser
depuis notre plus jeune âge. Mais lorsque tu as du mal à te contrôler,
pour la colère par exemple, un flux magnétique azuréen s’échappe de toi
sans qu’un seul muscle de ton visage n’ait bougé. La Maîtrise…
c’est ce qui nous différencie et nous rend Supérieur à l’Humanité
qui régna jadis sur Altamir ou à d’autres qui vivent encore de par l’Univers Infini.

Se mit à déambuler Arhiman, majestueux, semblant plongé dans des pensées insondables…
"Ainsi, l’élan vers toi qui a poussé ta créature à te sauter au cou et à t’embrasser…
c’est le mot… est certainement du à une Émotion ou à un Sentiment éprouvé
à ton égard. Tu aurais du la repousser et la tancer vertement !!!

Tableau de DAPHN - TALENTUEUSE ARTISTE-

La tancer vertement ! L'idée ne m'a pas effleuré une seconde...
-Mais comment pouvais-je savoir ??? ai-je lâché exaspéré...
-Savoir quoi ?
Acculé je me trouvais soudain… incapable de répondre… je ne pus que bredouiller :
-Comment… pouvais-je savoir que Son attitude envers moi lui avait été suggéré par…
par un Sentiment ou une… Émotion ? Après tout, le Sage Garnük Lui dispense
l’Initiation… la Maîtrise en fait partie à… ce que je sache…
-Il lui dispense l’Essentiel mais pas la Totalité de notre Enseignement.
Elle ne sera pas consacrée à la Lumière, elle est là pour reproduire et rien d’autre !
Pour reproduire... et rien d'autre... D’où vient ce froid m’envahissant en entendant ces mots ? Et pourquoi ai-je autant de mal à soutenir le regard d'Arhiman ?
Aussi, je t’ordonne de prendre tes distances avec elle !!! Ta créature est dotée d’une âme qui a jadis transité dans un corps ayant connu des turpitudes… elle va transmettre à ce jeune corps des pulsions malsaines.
Je suivais le contour de sa bouche qui m’apparut dure soudain alors qu’éclatait
la cruelle Vérité…
-J'ai résolu ce dilemme !!! Pourquoi ai-je eu l’horrible impression d’avoir hurlé ?
Et pourquoi fit-il comme s’il ne m’entendait pas…
-Nos âmes à nous, Lucifer, viennent d’une très Haute Sphère Lumineuse,
comme tu le sais, et ne possèdent pas ces tendances. Crois-le, la chair non-maîtrisée est une Épouvante. Elle annihile toute Raison, submerge la Conscience profonde, tue le Sacré qui est en toi… posa sa main sur mon épaule à me la broyer Celui qui Savait… Crois-moi… j’ai vu comment se conduisait Zakan et ses semblables… des animaux en rut !!! Et encore les animaux ont leurs saisons pour faire ce genre de choses et s’ils le font c’est uniquement pour procréer… et non par vice ! Lucifer... pour contrôler ton corps, sois maître de ta tête
et de ton cœur…
et si je te dis cela c’est que depuis quelques temps, je t’observe… tu as beau garder le visage impassible, tes yeux te trahissent lorsque tu es avec elle.
 
Alors qu’il prononçait ses mots, mille images me revinrent en mémoire,
Elle n’était absente d’aucune… Si le Jardin d'Eden est si magique c'est à ELLE
qu'il le doit...

-C’est qu’Elle me surprend davantage chaque jour… cela est du, je pense,
à la nouveauté de l’expérience. Le fait est que ma créature y est sans doute
pour beaucoup… je suis fier de ce qu’Elle est.
-Mais tu t’y attaches !
-C’est faux !
-Tu ne t’en rends pas compte Lucifer et c’est bien ce qui me met en rage !
Les élans qu’elle a eus envers toi tout à l’heure se nomment de la Tendresse
et cela t’a troublé ! J’ai vu les flots magnétiques sortir de toi !
-Cela m’a surpris.
-Tu mets tout sur le compte de la surprise mais tu te mens à toi-même.
D’ailleurs, je vais te le prouver tout de suite… ! Je vais demander à un de mes Vigilants d’aller la chercher et je vais… lui ôter la vie devant toi…
De son regard implacable me scrutait le Prince Ténébreux et moi…
figé au bord d’un gouffre sans fond j’eus l’impression d’être
tant indescriptible fut le vertige que je ressentis soudain…
-Pourquoi ferais-tu cela ? ai-je réussi à murmurer… blanche était ma voix…
-Pour te rendre à l’évidence.
Moment d’éternité suspendu dans le Néant…

Tableau de Joséphine WALL

-Tu vas retarder notre Mission.
-Nous avons tout le temps. Nous sommes immortels.
Que ne faiblisse pas ma voix… que ne se voilent pas mes yeux…
que cesse de palpiter comme un dément ce cœur stupide…
-Dans notre Tradition est proscrit l’acte de tuer des innocents !!! ai-je hurlé.
-Nous ne sommes pas sur Altamir mon Frère… nous sommes sur une planète que nous avons investi afin d’y mener à bien des expérimentations génétiques ! Toute créature non conforme à la normalité doit être sacrifiée… telle est la Loi ! Nous en avons bien sacrifié d’autres avant elle alors… une de plus ou de moins…quelle importance ?
Plus jamais comme avant, le soleil je ne regarderai… si, par malheur, il fait ce qu’il dit… et d'ailleurs pour qui se prend-il ? J'ai bondi d'un pas vers lui :
-Elle ne ressemble pas aux autres ! Elle est parfaitement réussie. Grâce à moi !
Qui a trouvé le Chaînon Manquant ? Qui a trouvé que la fusion de l’âme
ne s’exerçait pas pour les premiers spécimens ? Qui a doté d’une âme la matière
imbécilement inerte que tu as créé ? Moi seul possède le pouvoir de reprendre
ce que j'ai donné ?
Pourquoi cette fêlure dans ma voix ? Cette douleur au niveau
du plexus solaire ? Et cette envie assassine en voyant le visage d'Arhiman me
scrutant avec morgue.
Longtemps sans voix je suis resté… Il était là, face à moi,
m’écrasant de son imposante stature… commissures des lèvres
légèrement retroussées comme si une bête malfaisante se cachait
derrière ce masque trop parfait… les paillettes d’or dansaient
dans l’océan bleu-nuit de ses yeux si durs… si intransigeants… si froids…
comme morts… alors m’est venu à l’esprit qu’en livrant naguère le sanglant combat contre les forces de l’Ombre, Arhiman avait dû y perdre son âme…

M’acculait toujours son regard contre une implacable Vérité
dont je niais l’évidence lorsqu’en moi quelque chose se fêla soudain…
cela venait de très loin… de l’infiniment profond de mon être
et de cette fêlure jaillit un flot douloureux qui explosa mon cœur
et mon plexus solaire… me traversa de part en part me forçant à pousser
un hurlement si terrible que j’eus la sensation de ressembler,
à cet instant précis, à une bête féroce blessée…
-Ce que tu ressens se nomme Souffrance Lucifer…laissa tomber Arhiman... sourde était sa voix… seuls les mortels sont atteints de ce mal… seuls ceux qui s’attachent et doivent se détacher l’éprouvent. Tu es… en danger… Je l’ai su dès le départ.
J’avais dit à notre bien-Aimé Concepteur que je ne te sentais pas de taille
à affronter cette Mission dans l’immédiat… tu n’as jamais quitté Altamir
depuis que tu es apparu au monde, t’ont toujours été épargnés les combats
interstellaires que nous dûmes livrer et puis… tu possèdes quelque chose qui nous est étranger… c’est ta Force et ta Faiblesse… nous le savons depuis ta Naissance Spirituelle…
Il y a des mots plus pesants que le silence des profonds abîmes…
des mots plus déchirants que la lame d’un glaive s’enfonçant dans la chair…
et les mots qu’il va prononcer je les connais déjà…
moi je n’ai jamais su comme lui être indifférent, détaché,
impassible et presque inaccessible… c’est la fêlure du Phœnix Sacré…
la croix qu’il lui faudra porter aussi longtemps qu’il vivra…

Déambulait Arhiman avec majesté poursuivant imperturbable…
ce quelque chose d’étranger c’est… ta corde sensible qui vibre au contact
de toutes les énergies et à chaque seconde.
Sur Altamir où ne règnent
que Paix et Harmonie, cela n’était point un problème mais ici
où l’Éther est si particulier, si troublant… si pénétrant… tu perds pied.
Tu te laisses envahir par des ondes néfastes et tu prends plaisir
à te brûler à ce feu interdit… c’est un jeu dangereux. Un jeu qui
pourrait faire échouer notre Mission et compromettre l’Avenir de cette planète…

Dans plusieurs milliers de décades, ce sol fourmillera d’êtres
que nous aurons créés de toutes pièces
avec nos gènes,
nos cellules-souches, notre semence… ils seront comme nous sains de corps,
purs, et la Lumière seule guidera leur existence. Un peuple pacifique, doux et docile... entièrement dévoué à ses Tout-Puissants Maîtres… je n’aime pas le mot Asservi… il n’y a pas d’esclaves dans notre Royaume… il y a seulement des êtres éduqués sans perversion aucune.

Tableau de Vicente SEGRELLES


Nous n’en serions pas arrivés là sans une Discipline particulière…
un effort personnel est demandé à chacun depuis son plus jeune âge.
Je sais que tu n’as jamais vu d’enfants sur Altamir… nous avons résolu
depuis très longtemps le problème de la natalité non-maîtrisée
si préjudiciable au peuple.
Après l’extermination de Zakan
et de ses âmes damnées fût instauré la théorie de stérilisation
pour tout être vivant sur notre planète afin d’éviter le débordement
des naissances et les problèmes que cela comporte.

Nous en avons un triste exemple avec toi… le Concepteur s’attache
toujours à ce qu’il a créé…

Au Commencement, nous prenions les nouveaux-nés à leur génitrice
dès qu'elles accouchaient. Elles ne devaient ni les voir, ni les toucher.
Nous les éduquions dans des Cénacles Instructeurs d’où ils ne ressortaient
qu’au bout de 3 cycles de 7 années révolues. Nous nous sommes aperçus
que les Conceptrices Porteuses supportaient très mal cette séparation,
elles devenaient apathiques, lymphatiques, il y en eu quelques exemples dans notre lignée. Notre Génitrice fut atteinte du mal de l’Esprit le jour où l’on t’enleva à elle… notre Vénérable Concepteur dut la faire partir dans l’Inframonde… A dater de là fut décidé que, si naissance il devait y avoir nous utiliserions la méthode que tu connais et qui nous dispense d’utiliser des créatures féminines. Le nourrisson n’étant pas en contact avec la Chair, il nous est plus facile d’éduquer son corps. Du moins, le pensais-je… or il s’avère que ta Création possède ces tares innées préjudiciables à son futur équilibre. La Paix… l'Harmonie… elle ne doit connaître que cela et rien d’autre !!! Tu n’as pas su prendre la distance nécessaire avec elle et voilà où nous en sommes ! Elle te prend la main… te saute au cou… pose des baisers –c’est ainsi que cela se nomme- sur ta joue et toi, pur d’entre les purs, naïfs d’entre les naïfs, tu trouves cela normal… tu acceptes… tu consens à ne pas te poser les bonnes questions alors que nous arrivons au moment fatidique… Ta créature possède de mauvais stigmates…il FAUT l’éliminer avant que le mal ne s’infiltre davantage en elle.  
Que s’ouvre le sol et m' engloutisse le Néant dans le Royaume sans fin de l’Éternité… qu’inonde enfin mon cœur cette Sérénité me désertant chaque jour un peu plus… cette Sérénité perdue depuis qu’ELLE poussa Son premier cri… et que meurre celui qui vient de prononcer ces mots... car chacun d'eux n'est qu'un coup de couteau enfoncé dans le plus profond de ma chair...
-Je ne te laisserai pas commettre pareille abomination !!! ai-je hurlé en m'avançant menaçant vers lui...
 

Tableau de Keith PARKINSON

-Je n'ai pas besoin de ton consentement ! siffla-t-il... C'est pour ton bien que je vais
agir de la sorte !!! Non mais regarde-toi... Qu'es-tu devenu mon Frère ? Qu'est devenu
celui qui fait la Fierté et la Gloire de notre Royaume ? Qu'est devenu le Porteur de
Lumière ?
 déambula Arhiman en poursuivant... Et encore nous n'en sommes
qu'au début... qu'adviendra-t-il lorsqu'elle ne sera plus... une enfant ? Vint se camper devant moi l'Ombrageux Seigneur... vrillant ses yeux au plus profond des miens... pourquoi saigne mon coeur...? Pourquoi tremble mon corps ? Et pourquoi cette boule stupide noue-t-elle ma gorge ? Crois-moi mon Frère... avant que le Mal ne se propage je dois L'eliminer !!!
Sans appel était le ton… se brouilla ma vue tant Son visage à Elle possédait l’exacte dimension de mon regard LA cherchant partout dans le Jardin d’Eden… tant lourde semblait mon âme L’imaginant perdue à tout jamais par la main assassine d'Arhiman…
-L’éliminer… que sortent enfin les mots… que j'ose tenter l'impossible... et combien
faudra-t’il en éliminer après Elle ? Le mal ne vient pas du corps, il vient des âmes
de l’Hadès ! Tu l’as dit toi-même… "Ta créature est dotée d’une âme qui a jadis
transité dans un corps ayant connu des turpitudes. Elle va transmettre à ce jeune corps
des pulsions malsaines." C'est moi qui ai eu l'idée du transfert des âmes du monde de l'Hadès...  Je sais comment conjurer ce périlleux dilemme.
-Quel dilemme ? vint se planter face à moi, sourcils froncés, le Gardien du Feu…
il n’y a pas de solution car le dilemme n’a jamais existé. Nous savions, depuis longtemps déjà,  que le Plan Astral de la Planète Bleue était vierge... tout comme Nous savions que tu allais proposer cette idée géniale. Si nous ne t'avons pas instruit de notre Plan lorsque nous avons projeté cette Expédition... c'est que nous pensions que tu n'y adhèrerais pas ! Toujours ta corde sensible et son éthique !!!
T’es-tu jamais posé la question"Pourquoi avoir choisi une planète si éloignée de la nôtre ?"
Il y en a de plus près tu sais… trop près peut-être d’ailleurs… Statufié devant lui j'étais…
m’attendant au pire dans les révélations qu’il allait faire… Zakan et ses âmes maudites,
ici, ne nous donnerons pas trop de fil à retordre !
Nous allons les "rééduquer" dans des corps sains, maîtrisés dès les premiers pas… n’est-il pas pure punition pour une Âme Noire que de se trouver plongée dans une enveloppe charnelle vierge de tout désir charnel ? De tout vice ? De tout débordement ? Voilà où se situe notre vraie Mission… CREER UN PEUPLE NOUVEAU DONT CHAQUE CORPS SERA UNE PRISON POUR LES AMES EXILEES EN HADES !!!

Tableau de Todd LOCWOOD

Sans doute, un visage d’épouvante devais-je avoir… s’infiltra en moi une froidure subite
comme lorsque s’immisce en nous un mauvais pressentiment… ainsi sur le vrai but de
ma Mission… menti Ils m’avaient… en mon Âme et Conscience déjà se profilait
la noirceur de la tâche qui m’avait été assignée… CRÉER UN PEUPLE NOUVEAU
DONT CHAQUE CORPS SERAIT UNE PRISON POUR LES ÂMES EXILEES
EN
HADES… un tremblement irrépressible surgi je ne sais d’où je réprimais…
campé devant moi, un sourire sardonique planté sur les lèvres m’observait Arhiman...
-Comment est-ce possible ? blanche était ma voix… Qui a conçu ce plan diabolique ?
-Qui es-tu toi pour juger de ce qui est diabolique ou pas ? Et d'ailleurs, la configuration humaine d'Altamir n'est-elle pas basée sur le même concept ? N'as-tu pas toi- même pratiqué la transmutation des âmes de notre Astre ? Et d'où venaient ces âmes ? De peuples conquis dans d'autres galaxies !!! Jusqu'à ce jour... tu n'as jamais trouvé cela... diabolique, mon Frère. Pourquoi cela diffèrerait ici ? Il s'approcha de moi à toucher mon visage...  Nous avons toujours fait en sorte que te soit épargné la notion du Mal… à présent que règne sur Altamir une grandiose Sérénité que nul ne vient troubler… le Royaume Infernal n’a plus sa raison d'être dans notre Dimension Cosmique. Mieux… Zakan et ses âmes damnées en Hadès sont une menace pour nous. N’oublie pas qu’avant de sombrer dans l’Obscurité,
Zakan était aussi un Fils de la Lumière…sa puissance était égale à celle de notre Vénérable Concepteur… je n’oublierai jamais la malédiction qu’il a proféré avant que je ne lui porte le coup fatal… crois-moi, les forces de l'Ombre possèdent des armes redoutables lorsqu’elles sont taraudées par la Haine. Ici, sur la Planète Bleue,
l’âme de Zakan ne pourra pas assouvir son désir de Vengeance… je le tiens !
Replia ses doigts dans la paume de sa main à en blanchir ses phalanges Arhiman comme
s'il écrasait quelque chose.
-Comment peux-tu en être sûr de cela ? Et si tout ne se passait pas comme tu l’as si bien
prévu ? murmuré ai-je…
-Cela se passera comme il se doit !!! Rageur se fit le ton… mais pour cela, il faut bâtir
notre Théorie sur des fondements solides. Or… ta créature ne correspond pas aux critères exigés. Nous nous sommes certainement fourvoyés sur la méthode à employer pour son Éducation. Il va donc falloir recommencer l’expérience avec un sujet plus… parfait biologiquement. Et c’est toi qui va concevoir ce chef-d’œuvre.
Interdit je suis resté alors qu’il laissait tomber ces mots… "que s’abatte l’eau du Ciel pour
noyer cette terre gravée de l’empreinte de SES pas… que plus rien ne reste de ce Paradis
qui n’en
serait plus un si ELLE n’était plus là… Et que plus jamais ne se lève l’Astre du
jour sur le Jardin d’Eden…"
A cet instant précis, la notion du Mal –dont on m’avait tant protégé- m’apparut dans toute son horreur tant ce que je ressentais en mon for intérieur déchirait chaque parcelle de mon corps… comment avais-je pu en arriver là moi… le Phœnix Sacré imperméable à toute douleur sur Altamir ? Face au regard impitoyable de mon Frère m’acculant au bord du gouffre de ma réalité, je pris soudain conscience d’une chose terrible… mon armure possédait une faille à cause… d’ELLE… et cette déchirure liait mon sort au Sien désormais… dans le pire comme dans le meilleur… il ne pouvait en être autrement…
-Il n’en est pas question !!! Ma Créature est parfaite… absolument parfaite !!! Nous pouvons poursuivre l’expérience avec Elle. Fusèrent les mots vibrants… se voila ma vue… se tendit ma main vers lui… supplication muette jaillie de mon désarroi et de mon tourment…
-Tu te verrais Lucifer, honte tu aurais de ce que tu es devenu ! cracha-t-il venimeux… le Mal a déjà commencé ses ravages ! Il a planté ses racines en toi ! Il est grand temps d’y remédier même si ta créature est parfaite !!! C’est pour ton bien que je me dois d’agir de la sorte. Tu me remercieras plus tard d’avoir pris cette décision… il y va de ton avenir et de ton honneur. Quoique tu puisses en penser, j’ai toujours veillé sur toi avec sollicitude… Fit quelques pas devant moi Arhiman… dansait sa blanche cape autour de ses bottes immaculées où scintillaient mille points d'or… strident me sembla le crissement de son glaive lorsqu’il le sortit du fourreau…
-Elle ne souffrira pas… froidement laissa-t-il tomber.
Tableau de Joseph LINSNER

 

Tes yeux semblent tristes Terrien...
Mes souvenirs ne le sont pas moins.
Mas dis-moi... qu'aurais-tu fait à ma place ?
Certes... je venais d'un monde "idyllique" où l'on dompte les Emotions...
Mais sur le sol de la Planète Bleue
J'ai entendu pour la Première Fois
LES BATTEMENTS DE MON COEUR...

 

ETAIT-CE UNE FORCE OU UNE FAIBLESSE ?
QUE  CELUI  QUI  N'A  PAS  FAILLI  ME  JETTE
LA  PREMIERE  PIERRE...

 

L U C I F E R

 

 

L'Epée de Damoclès suspendue au dessus de ma tête
avait pour nom...

 

LE  SURSIS

LA FAILLE
LA REVELATION
EVE
LE JARDIN D'EDEN
LA GENESE
QUEL EST MON ROYAUME ?
LUCIFER OU SATAN ?
QUI SUIS-JE ?
LA BEAUTE DU DIABLE
LE PORTEUR DE LUMIERE

 

 

Clique sur l'Etoile pour m'écrire Terrien...