LA   REVELATION

 

Et alors me fut révélé la Splendeur
de la Nature Humaine...

 

 

Tu comprends mieux comment se sont passées les évènements hein Terrien ?
La Vérité... tu la touches presque du bout des doigts...
ELLE EST LA... à portée de ta main.
Ah Lucifer... on a tant dit sur LUI... tant écrit... tant diabolisé son Image !!!
Mais je ne suis pas ce que vous avez fait de Moi...
et vous ne ferez pas avec moi ce que vous faites avec Satan !
Que ceux qui ont choisi Sa voie restent avec Lui...

quant à ceux qui se disent Lucifériens
et qui inventent pour moi des sabats pour donner vie à leurs fantasmes libidineux...
MALHEUR A EUX !!!
Ce n'est pas à moi qu'ils rendent un Culte
lorsqu'ils se déhanchent dans leurs crises d'hystérie !!!
Qu'on se le dise...
ils sont en train d'entrouvrir une Porte qui n'est pas la Mienne.

Et il n'y a nulle place
dans mon Domaine pour ces débauchés...
qui ont contribué avec ton Eglise, Terrien, à enlaidir mon Image.
Ta Religion me jugeant trop beau m'a travesti en diable cornu,
en bouc, en monstre de carnaval, en bête immonde.
Il fallait à tout prix éviter que les fidèles puissent être séduits
par la beauté de mon vrai visage... les femmes surtout.
Et tout cela, à cause du Serpent et de la Pomme !!!
Là, une fois de plus, vous n'avez pas manqué d'imagination !!!
Transformer un couple mythique en quelque chose d'aussi navrant...
il fallait y penser !!!
Infâmes que vous êtes !!!
Passe encore pour le Serpent...
ceux qui Savent en comprendront le Sens... mais la Pomme ?
Et pourquoi pas une orange ou une banane ?
Voilà une phrase capitale qui provient pourtant des Origines
et vous avez été incapable d'en comprendre le sens profond !
Mais le moment n'est pas encore venu de vous dire...
de quel Fruit Eve s'est emparée.
J'ai encore quelques comptes à régler avec vous... vermine de Terriens !

Pour l'instant revenons donc au Jardin d'Eden...

L’enfant grandissait donc...
le Noble Garnük, Sage d’entre les Sages, veillait à son Initiation.
Notre intention était de lui inculquer les valeurs profondes
tel que le respect de la Nature où nous la laissions évoluer nue,
libre de toutes entraves vestimentaires,
lui apprenant le nom des plantes, des arbres, des fruits...
afin qu’Elle puisse se substanter seule très tôt
puisque Son alimentation, comme la nôtre,
était exclusivement végétarienne...


"Je vous donne toutes les herbes portant semence,
qui sont sur toute la surface de la terre,
et tous les arbres qui ont des fruits portant semence :
ce sera votre nourriture."

C'est pourtant bien écrit dans votre Bible ?
Mais qu’avez-vous fait de notre Enseignement ?
A-t-on jamais dit de manger de la chair animale ?
De les martyriser comme vous le faites
pour que ces pauvres bêtes finissent dans votre assiette ?
Sans parler de tous les trafics que vous pratiquez
pour vendre leurs fourrures, leurs dents
et tant d’autres choses innommables dont je ne préfère pas parler !!!
Ah que je hais ces barbares !!! Ces sauvages !!!
La colère m’égare mais revenons à Elle...
Nous Lui avons donc appris dès Son plus jeune âge
à respecter les animaux, à les sacraliser...
Elle les apprivoisait même de par Sa seule force psychique
qui était déjà hors du commun...


En ce temps-là, le Jardin d’Eden symbolisait vraiment le Paradis
grâce à Elle
qui nous émerveillait par Ses yeux neufs posés sur le monde
et Ses insatiables questions.
Comment rester de marbre devant l'Ingénuité de l'Enfance ?
Ne nions pas l’évidence, Elle ne nous était pas indifférente...
le Vénérable Ormük La couvait littéralement du regard...
quant à moi...
Elle m’ouvrait une Dimension qui m’était totalement inconnue...
Si j’avais été un enfant, je n’en gardais nulle souvenance
tout comme je n’en avais jamais vu grandir aucun
étant donné le régime spécial qui règne dans notre Monde.
J’étais fier de cette Créature que j’avais conçu dans son âme.
Elle dépassait mes espérances...
me dévoilant un univers dont je ne soupçonnais même pas l’existence.
Elle possédait cette innocente spontanéité
qu’il nous est interdit d’exprimer sur notre planète
et que nous apprenons à réprimer dès nos premiers pas
pour fortifier notre potentiel psychique.


Mon esprit, parlons-en, était complètement désorienté...
mille questions m’assaillaient
auxquelles je me défendais de répondre parce qu’invariablement,
elles entrebâillaient une porte condamnée dans le tréfonds de mon être
et qu’il m’était interdit de la franchir.

Sans doute, le Vénérable Ormük s’aperçut-il de ce trouble,
alors qu’Elle venait d’atteindre une décade,
il décida de retourner sur Altamir jugeant sa présence inutile
pour le reste de notre programme,
pensant que nous pourrions le mener à bien sans lui.
Mais il y avait l'Autre... Arhiman... mon Frère.
Lui se murait dans un obscur mutisme...
refusant tout contact avec la Créature...
je le surpris même plusieurs fois Lui jetant de mauvais regards
lorsque, par hasard, Elle se trouvait sur son chemin...

Tableau de Todd LOCWOOD
Un jour, alors que je me promenais auprès d’Elle
Lui enseignant le nom de quelque arbre fruitier,
Elle me prit la main, le plus naturellement du monde.
Ce fut un véritable choc pour moi.
Que signifiait ce geste qui me bouleversait ?
D’où lui venait cet élan que ne dispensait pas notre Enseignement drastique ?
Pour couper court à ce contact inhabituel dans la société Altamirienne,
je me dégageais pour saisir un fruit que je lui tendis
quand l’inattendu se produisit...

Tableau de Tim WHITE
Elle me sauta au cou l’entourant de Ses bras
et déposa longtemps Ses lèvres sur ma joue.
J’étais tellement confondu que je restais là,
à demi penché, immobile, comme pétrifié alors qu’au milieu de ma poitrine,
l’organe que l’on nomme coeur s’accéléra en un rythme si précipité
que pour la première fois de ma longue existence,
je sentis naître au fond de moi
quelque chose que je n’avais jamais éprouvé auparavant...
un flux magnétique incontrôlable inonda ma peau
comme si une mystérieuse énergie m’envahissait,
me transcendait pour me plonger dans une sorte de vertige
proche de l’éblouissement...

Tableau de Matthew STAWICKI

C’est alors que j’aperçus mon Frère...
Il nous observait derrière un buisson d’épineux.
Je me redressais vivement comme pris en faute.
Pris en faute, telle est bien l’expression pour traduire ce malaise insidieux
que provoqua la vision de sa présence.
Il portait sur le visage, les stigmates vénéneux de ceux qui jugent sans comprendre.
Ses yeux possédaient l’horrible flamme ténébreuse qui nous condamnait
Elle et moi.
-Lucifer ! Il faut que je te parle !
Sans appel était le ton.
J’ai tendu à l’enfant le fruit que je tenais toujours à la main.
Elle nous regardait sans comprendre...
et j’ai suivi Arhiman...

Entre Lui et Moi,
il y avait toujours eu un océan d'Incompréhension...
Ce qui va suivre t'éclairera davantage
sur ce qu'il était prévu pour Vous... Terrien...
et pourquoi Lucifer,
face à un cruel dilemme,
dut sacrifier Son Ame...


Tableau de Boris VALLEJO

Fallait-il que je vous Aime, Terrien...
aussi comprendras-tu mon ressentiment à votre égard...
Peuple Infame qui m'avez travesti en monstrueux démon !!!
Depuis des millénaires...
Je vis dans le tourment par votre faute...
J'étais Lumière vous m'avez transformé en trouble Obscurité...
Mais il me faut malgré tout poursuivre la suite de mon Histoire...
Plus le dénouement approche et plus je redoute l'instant...

 

JE NE SUIS QUE DOULEUR...

 

LUCIFER

 

 

LA  FAILLE
LA  REVELATION
EVE
LE  JARDIN  D'EDEN
LA  GENESE
QUEL  EST  MON  ROYAUME  ?
LUCIFER  OU  SATAN  ?
QUI  SUIS-JE  ?
LA  BEAUTE  DU  DIABLE
LE  PORTEUR  DE  LUMIERE

 

 

E-MAIL